Attention cet article contient des références à la dépression et au suicide que certain.e.s lecteur.rice.s pourraient trouver perturbantes.

Les familles musulmanes et la communauté en général à tendance à mépriser ou ignorer tout ce qui est relatif au suicide (alors que souvent elles sont le problème). Certain.e.s ont peut-être entendu : “Patiente” “Celui/celle qui se suicide répété le geste qui le/la tué en enfer” “Astaghfirullah, craint Dieu !” Let me tell you something, ça n’a rien à voir avec l’Islam. 

Les idées suicidaires arrivent quand la volonté de mourir est supérieure à la volonté de vivre. L’objectif est d’inverser l’équation. Bien sûr que Dieu nous teste, bien sûr qu’il faut avoir confiance into God’s plan, le plan que Dieu a prévu pour nous. Est-ce que cela fait disparaître la douleur ? Si seulement ! 

Pourquoi le suicide ?

D’après le psychologue et professeur Jordan Peterson, la cause de toutes les maladies mentales est leur complexité. Parfois la vie des gens devient tellement complexe qu’ils cherchent la mort car elle permet de dissiper la difficulté. Elles sont le résultat du cumul de tragédies (mort, maladie et autre joyeuseté). Lorsque l’on gonfle un ballon, si on le gonfle trop il éclate au niveau de l’endroit le plus fragile. De la même manière, lorsque quelqu’un subit une pression, il l’exprime par son point faible : Alcool, trouble compulsif, anxiété etc… Ainsi, pour Jordan Peterson le plus souvent les maladies mentales sont la conséquence de la complexification de nos vies. 

« …les maladies mentales sont la conséquence de la complexification de nos vies. »

Jordan Peterson

School of Life à une autre manière d’aborder le suicide. Après avoir rappelé qu’il y a plus de 800 000 personnes par an qui se suicide (!) , il compare le taux de suicide dans chaque pays : la chine est en tête de file avec un taux de 25.6/100 000 habitants tandis que le Koweit est proche de 0.1/100 000 habitants. Quelle est la différence entre les deux ? D’après SOL cela est lié à l’interprétation et à l’acceptation de la difficulté. Les sociétés avec un taux de suicide faible ont en commun : – Acceptation de l’échec – Le pardon occupe une place importante – Un système qui valorise par un statut les réussites. Comment aider ceux qui nous sont proches ? et comment prendre soin de soi-même ?

EN CAS DE CRISE SUICIDAIRE APPELER LE 15 OU LE 112 (europe)

Ne pas comparer les douleurs

Note to self : Il faut également arrêter de comparer les douleurs. D’accord, tu ne meurs pas de faim sous la dictature nord-coréenne et tes parents n’ont pas été assassinés sous tes yeux. Cela ne veut pas dire que ta souffrance n’est pas légitime. “Dieu n’inflige aucune âme avec une charge supérieure à sa capacité” So you can go through this !

“Dieu n’inflige aucune âme avec une charge supérieure à sa capacité”

Al Baqarah verset 286

D’après Nouman Ali Khan, ce verset peut être interprété d’une autre manière. Il veut aussi dire que Dieu nous a donné tellement de compétences, qu’il nous invite à nous dépasser car quoiqu’on fasse notre âme pourra l’encaisser. 

Se connecter à ce qui nous dépasse

“Dans le souvenir de Dieu les cœurs s’apaisent” quelque part oui se rapprocher de Dieu fait du bien et les portes du pardon sont toujours ouvertes. Cela permet également de détourner son attention de la douleur et de se concentrer sur quelque chose qui nous dépasse.(1)

S’il n’y avait pas de vie après la mort, la souffrance et l’injustice n’aurait aucun sens (2) Pourquoi des musulmans vivent dans la misère, la souffrance et la pauvreté alors que d’autres insultes Dieu et vivent dans un confort absolu ? Nos situations sont injustes mais Dieu est juste. La vie est compliquée mais l’Islam est simple. 

Demandez de l’aide

Il n’y a aucune honte à voir des professionnels, et à prendre des médicaments. Peut-être que c’est chimique, que c’est “faux”, mais ils vous aideront à dissiper tous ces nuages noirs et voir les choses un peu plus clairement. 

Il y a de nombreux dispositifs d’écoute anonymes disponible 24h/24h et 7j/7. //solidarites-sante.gouv.fr/prevention-en-sante/sante-mentale-et-psychiatrie/article/que-faire-et-a-qui-s-adresser-face-a-une-crise-suicidaire

Le suicide ? C’est la hchouma !

Le problème c’est que le suicide est tellement tabou et “la hchouma” dans les familles musulmanes et la communauté que certain.e.s auront tellement peur de se faire juger où on tellement pas envie d’avoir à faire tomber le masque, qu’ils/elles ne pourront jamais avoir accès à de tels services. C’est déjà suffisamment difficile, pourquoi rajouter en plus le jugement des autres ? That’s the problem et si vous n’avez pas travaillé à améliorer la relation avec votre famille, vos proches je ne vous conseil pas d’arriver comme un chiot dans un jeu de quille et leurs annoncer sans prendre de gants : “By the way, je veux mourir”. Nope. 

Saisissez chaque chance de ne pas traverser cette situation seul.e.

S’il y a une personne dans votre entourage à qui vous pouvez faire confiance, ça vaut le coup de lui envoyer un message “Je ne me sens pas très bien…”. 

N’oubliez pas, qu’il y a de nombreux dispositifs d’écoute anonymes disponible 24h/24h et 7j/7. //solidarites-sante.gouv.fr/prevention-en-sante/sante-mentale-et-psychiatrie/article/que-faire-et-a-qui-s-adresser-face-a-une-crise-suicidaire

Ne sous-estimez pas la communauté : Les gens bienveillants avec de hautes valeurs morales ne sont pas si rares qu’on peut le croire. Beaucoup saisissent chaque opportunité de faire le bien et ont beaucoup plus de facilité à conseiller un.e inconnu qu’un membre de leur famille. Certaines mosquées et associations sont très actives et organisent des cours et des conférences. Cela vaut le coup d’aller voir. 

Devenir des ambassadeurs de l’ouverture d’esprit

Prouvez et faites comprendre à vos proches que leurs secrets sont bien gardés avec vous et qu’ils peuvent discuter de tout avec vous. 

Ecrivez ce message ou glissez dans vos conversations : “S’il y a quelque chose dont tu aimerais parler, bien ou mal, je suis là” et dites le souvent. N’oubliez jamais que les êtres humains sont de très bon.ne.s acteur.rice.s lorsqu’il s’agit de faire semblant d’aller bien. Let alone in muslim families. Et que cette phrase passera incognito pour ceux qui vont bien mais pour ceux qui vont mal ça raisonnera. 

Etre ambassadeur signifie aussi ne pas raconter à d’autres la vie privée des gens même lorsqu’ils vous ont pas dit que c’était un secret. Utilisez l’expression “je connais quelqu’un qui” plutôt que donner les noms, même si tout le monde connait les concernés. 

Message aux parents, oncles, frères etc… 

La famille est très souvent responsable des traumas et des tragédies qui peuvent arriver dans une famille(3). Le groupe Three Days Grace résume très bien la chose : “I hate everything about you, why do I love you ?” 

Si vous êtes parents, laissez l’espace à vos enfants pour grandir. Vous les aimez et vous leurs imposez des limites pour les protéger de l’influence des autres et d’eux même, fine. Grandir c’est aussi faire des erreurs et savoir que nos parents seront toujours là pour nous aimer. Il faut lâcher prise, leurs donner des conseils et non des ordres. J’utilise le terme enfants mais dans certaines familles, des jeunes jusqu’à 30 ans et plus souffrent encore de l’autorité de leurs parents. Bref, mon but n’est pas de faire le procès des familles, votre “enfant” va peut être mal, vous ne le saurais peut être jamais non plus, mais vos actions au jours le jours compte. 

Un des éléments clé est de garantir l’intimité des uns et des autres, quelques points clés sont : N’espionnez pas, ne rapportez pas, ne fouillez pas dans les affaires des uns et des autres. 

Il y a un nombre incalculable de jeunes qui écrivent aux Imams de par le monde (3) pour dire qu’il ont tenté de mettre fin à leurs jours ou qu’il souhaite le faire. L’un de ces jeunes est peut-être dans votre famille. Prenez vos responsabilités. 

« J’ai pensé à me suicider plusieurs fois juste à cause du comportement rigide de ma famille après le divorce… Il me ridiculise tout les jours, me harcèle, se battent contre moi… »
« J’ai tellement pleuré j’ai eu envie de mettre fin à mes jours parceque depuis toujours « ma famille » me frustre et je pleure tout les jours à cause d’eux. »
« Je suis ici parceque mon beau-fils c’est suicidé il y a deux semaines et j’essaye toujours de m’en sortir »
« J’étais en train de chercher sur Youtube comment me suicider sans douleurs parce que je suis trop blessée par mes parents. Mon père et mes frères me maltraitent et j’ai horreur de ça quansdil me maltraitent devant mes sœurs, c’est vraiment dur de vivre avec eux. »
« Je demande vos prières, je suis suicidaire et j’ai écris mes dernières volontés, ce monde n’est pas pour moi et il m’épuise. S’il vous plaît priez pour moi »
« J’ai été dans un hôpital psychiatrique. On dit que des choses gentilles et ont fais semblant d’aller mieux comme ça ils nous laissent partir plus tôt »

EN CAS DE CRISE SUICIDAIRE APPELER LE 15 OU LE 112 (europe)

DEMANDER DE L’AIDE 7j/7 24h/24 CLIQUEZ ICI

 


  1. Tony robbins, Tedx
  2. Omar suleiman
  3. Mufti Menk, before commiting suicide …
  4. //solidarites-sante.gouv.fr/prevention-en-sante/sante-mentale-et-psychiatrie/article/que-faire-et-a-qui-s-adresser-face-a-une-crise-suicidaire

No responses yet

    Laisser un commentaire

    Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *