woman wearing pink hijab

Le voile est-il obligatoire ? Le foulard cache-t-il la beauté des femmes ? Pourquoi les femmes musulmanes portent le hijab ? Le but de cet article est de mettre les choses au clair, avec des réponses sourcées. Not my opinion. 

 L’intention des femmes portant le voile est souvent de se rapprocher de Dieu et d’affirmer leur amour et leur gratitude envers Allah et son livre : “Sami3na wa ata3na”, en français “Nous avons entendu et nous avons obéi”. Si parfois les raisons du coeur sont limpides celles de la raison ne coulent pas toujours de source. Ainsi, cet article est une chance de renouveler nos intentions et d’approfondir le sens de nos choix.  

Rappelons également que le mot-clé d’un ensemble de pratiques en islam dont le hijab est la pudeur. Celle-ci veut garantir la dignité, le respect et l’honneur de ceux/celles qui la pratique. À une époque, où une photo sur les réseaux sociaux peut suffire à paralyser notre dignité, prendre parti pour la pudeur est un acte de courage. (Je n’ai rien contre les photos ou les réseaux soyons bien clairs.) Mais ne soyons pas simpliste, la pudeur est un sujet complexe qui a de nombreuses implications. Le tout est de réviser nos objectifs afin d’ajuster nos comportements. Une personne totalement couverte peut être totalement dépravée et une autre peut être très légèrement vêtu et pleine de vertus.

Vous trouverez ci-dessous de nombreuses réponses mais pour faire court  : 

  • Oui le hijab est obligatoire 
  • Oui le hijab couvre la tête
  • Oui le hijab est un choix
  • Oui le hijab est mentionné dans le Coran

Que dit le Coran au sujet du voile ?  

Un des versets les plus importants a été révélé dans la sourate An-Nur. La particularité de cette sourate est qu’elle énonce un certain nombre de règles, de lois. Or An- Nur, la lumière, désigne également la foi précise Nouman Ali Khan1. Ainsi une désobéissance à l’une de ces règles aura des conséquences spirituelles. Cette sourate est un guide et suivre les lois dont elle fait part augmente la foi du/de la croyant.e. Le simple fait que le hijab soit abordé dans cette sourate prouve que les femmes le portent pour des raisons spirituelles et qu’il est obligatoire.

three women taking a photo in front of white mosque
Photo by R M on Pexels.com

De quoi parlent les versets concrètement ? Après un passage au sujet du “hijab de l’homme”, arrive le verset 31 qui exige des femmes qu’elles “rabattent leur khimar sur leurs poitrines”. Le verset de cette sourate ne fait pas référence au  hijab mais bien au khimar qui signifie couvre-chef. Pour reprendre la métaphore de Nouman Ali Khan, on ne précise pas qu’une chaussette couvre les pieds alors pourquoi préciser qu’un khimar couvre la tête ? 

Certaines interprétations1 suggèrent qu’en langue arabe le khimar désigne aussi une certaine coloration du cheval qui couvre toute sa poitrine et que donc le voile, le couvre-chef doit recouvrir toute la poitrine. Enfin bref, cela soulève deux points : Le hijab est clairement mentionné et il recouvre la tête si ce n’est plus

Hijab/khimar le qui pro quo ? 

Si le Coran demande au femmes de porter un khimar pourquoi aujourd’hui le mot hijab est utilisé partout ? Le mot hijab figure plusieurs fois dans le Coran aussi. A la différence près, que hijab signifie en quelque sorte barrière, objet qui sépare. Son sens et bien spécifique. Toutefois, Il n’a pas grand chose à voir avec le hijab, voile, foulard, quelque soit le nom que vous lui donnez, que les femmes portent. 

Asma Lamrabet discute de ces termes sur son blog2 mais… 

…les musulmanes ne sont pas les premières à porter le voile. 

Comme l’explique Asma Lamrabet2, khoumourihina le pluriel de khimar désigne le foulard que les femmes de la péninsule arabique et d’autres civilisations avaient déjà adopté.

Par ailleurs, le voile vient également des traditions juives et chrétiennes. (Première lettre de Paul aux Corinthiens (11/2-16) dans le Nouveau Testament3) Les représentations de Marie, mère de Jésus, en sont une preuve. Les femmes portaient déjà un couvre-chef, le Coran demande simplement aux femmes de se couvrir aussi la poitrine.

Pour la petite histoire, une figurine féminine que vous pouvez voir à l’institut du monde arabe à Paris (s’ils ne l’ont pas encore rendu au Louvre), atteste que dans l’ancienne Mésopotamie et dans les empires grecques, byzantin et perse le foulard était réservé aux femmes de haute condition et était un signe de respectabilité. (Source5 : Le petit texte sous la figurine et Ahmed, Leila (1992). Women and Gender in Islam. New Haven: Yale University Press. p. 15.).

Le Coran sert-il à cacher la beauté des femmes ? 

woman in gray hijab holding iphone
Photo by cottonbro on Pexels.com

Afin d’expliquer que non l’objectif du hijab n’est pas de cacher la beauté des femmes, Nouman Ali Khan1 reprend le début du verset 31. Il interprète ainsi que même après qu’elles aient baissé leurs regards, qu’elles protégent leurs chastetés et qu’elles se couvrent, leur beauté paraîtra toujours. Autrement dit, même couvertes de la tête aux pieds, cela ne suffit pas à cacher la beauté d’une femme. La beauté n’est pas seulement question d’apparence. 

Le verset exact9 : Sourate 24 An-Nur verset : 31

Et dis aux croyantes de baisser leurs regards, de garder leur chasteté, et de ne montrer de leurs atours que ce qui en paraît et qu’elles rabattent leur voile sur leurs poitrines; et qu’elles ne montrent leurs atours qu’à leurs maris, ou à leurs pères, ou aux pères de leurs maris, ou à leurs fils, ou aux fils de leurs maris, ou à leurs frères, ou aux fils de leurs frères, ou aux fils de leurs sœurs, ou aux femmes musulmanes, ou aux esclaves qu’elles possèdent, ou aux domestiques mâles impuissants, ou aux garçons impubères qui ignorent tout des parties cachées des femmes. Et qu’elles ne frappent pas avec leurs pieds de façon que l’on sache ce qu’elles cachent de leurs parures. Et repentez-vous tous devant Allah, Ô croyants, afin que vous récoltiez le succès.

Et les hommes alors ? le Coran n’est donc pas féministe ? 

Le fait que cet article s’adresse aux femmes, ne signifie pas que les hommes n’ont pas leurs quotas de responsabilités. La pudeur est un élément fondamental de la foi aussi bien pour les hommes et les femmes. Si certains hommes ne suivaient que la moitié du verset les concernant et qui exige qu’ils baissent leurs regards. Et par voie de conséquence qu’il ne regarde pas une femme à deux fois, la société s’en porterait bien, bien, bien, bien, bien, bien […] bien mieux ! 

Le voile ne peut pas être ET obligatoire ET être un choix

Entre désobéir aux humains et désobéir à Dieu il y a un monde. La grande majorité des femmes ont choisi de porter leurs hijabs, car se dire musulman.e.s c’est faire un don de son être à Dieu. Et que dire des Irannien.nes qui se battent pour ne plus le porter ? Eh bien, grande nouvelle, se battre pour la liberté de choix c’est se battre pour que les femmes aient le choix de le porter ou non ! 

L’imam Boussenna, dans une de ses vidéos que je vous recommande4, précise que l’Islam ne repose pas que sur le Coran mais également sur la tradition prophétique; exemple de la prière qui ne figure pas dans le Coran. Ainsi un certain nombre de hadiths rapporté par Boukhari entre autres attestent que le hijab est obligatoire. Il ajoute également que : « L’habit ne fait pas le moine » et une femme n’est pas moins croyante parce qu’elle ne le porte pas.

C’est évident mais je le répète : Il est inadmissible qu’une femme soit forcée de ou manipulée afin de porter le hijab où quoi que ce soit d’autres. De la même manière, il est inadmissible qu’une femme soit forcée de ou manipulée afin de NE PAS porter un hijab, une mini-jupe ou quoi que ce soit d’autres. Just so you know. 

Quels sont les autres opinions ? Les autres interprétations ?

D’après Mohammed Talbi, les mots comme khimar correspondent à un panel d’interprétations6. Celle qui vise à dire que le khimar couvre les cheveux en est une parmi d’autres. D’autant plus que, le Coran ne mentionne à aucun moment les cheveux. 

Tareq Oubrou, imam de la mosquée de Bordeaux, dit dans l’Express8 “qu’il n’a trouvé aucun texte qui oblige la femme à se couvrir la chevelure”. Il insiste notamment sur le fait que le hijab est devenu une obsession7 voire un symbole de l’Islam. Pour lui cela peut être une ‘innovation blâmable (bid’a).


  1. Bayyinah TV cours sur le voile de Nouman Ali Khan
  2. Asma Lmarabet : « LE « VOILE » DIT ISLAMIQUE : UNE RELECTURE DES CONCEPTS »
  3. Rosine LAMBIN, « Paul et le voile des femmes », Clio. Histoire‚ femmes et sociétés [En ligne], 2 | 1995, mis en ligne le 01 janvier 2005, consulté le 06 novembre 2020. URL : //journals.openedition.org/clio/488 ; DOI : //doi.org/10.4000/clio.488
  4. Conférence de l’imam Boussena
  5.  Ahmed, Leila (1992). Women and Gender in Islam. New Haven: Yale University Press. p. 15.). 
  6. Mohammed Talbi, « L’islam n’est pas voile »
  7. Tareq Oubrou : « Le foulard est devenu un objet obsessionnel »
  8. « Les musulmans doivent s’adapter à la société française » Tareq Oubrou, L’express
  9. //www.le-coran.com/

No responses yet

    Laisser un commentaire