Chère lectrice et cher lecteur, 

Si tu aimes les histoires, en voici une. 

J’ai créé Hijabies Hood il y a quelque temps, afin de créer du lien entre les femmes portant le hijab à travers le monde et d’amener une forme de solidarité féminine. Eh oui j’ai bien dit le monde ! Le blog était en anglais et notre slogan était “Inspire, empower, connect”. Il se peut d’ailleurs que vous trouviez encore des traces d’anglais à travers se blog, simple nostalgie.

C’était fun ! Via l’histoire de femmes inspirantes, des retours d’expérience ou des réponses à des questions essentielles, nous avions créé notre petite bulle. Nous avons grandi. 

Je ne remercierais jamais assez les rédactrices qui m’ont accompagnée en tant que bénévole dans ce projet. Au-delà des nombreux articles produits, je me souviendrais toujours de nos échanges et de la volonté de chacune d’entre elles à tendre la main à l’autre. Merci également à toutes ces personnes qui ont bien voulu répondre à nos interviews et qui ont partagé nos valeurs. Enfin, un grand merci à toutes celles qui ont travaillé dans l’ombre et ont permis que le blog progresse autant et merci à tous ceux et celles qui nous ont soutenu.

Discuter avec ses femmes portant un foulard en Chine, en Afrique du Sud, en Inde, aux Maldives, aux USA et autres pays étrangers, m’a fait réaliser une chose. Les problèmes qu’elles rencontrent sont très similaires aux problèmes que peut rencontrer une femme musulmane ne portant pas le voile à travers le monde. Des questions sur la frustration à avoir à enlever leurs hijabs pour trouver un emploi, ou aller à l’école, où trouver un stage etc.… ne faisait pas partie de leurs préoccupations. 

Elles avaient parfois à répondre à des propos discriminatoires ou à faire face à des malotrus (regardez comme je suis polie) But Hey, le monde est fait d’une diversité d’opinions. Tant que ces opinions n’atteignent pas nos droits fondamentaux tout va pour le mieux.

En France, ce n’est pas le même scénario. J’ai donc pris la décision de faire passer Hijabies Hood en français afin de mieux répondre à mon objectif initial : que la frustration, la peur et ce sentiment de ne jamais faire partie des siens ne soient pas le lot quotidien de femmes qui ont fait le choix de se couvrir la tête pour se rapprocher de Dieu. 

Je ne sais pas vous, mais moi ça me fait penser à la musique de Simple Plan Welcome to my Life :

Do you ever feel like breaking down?

Do you ever feel out of place?

Like somehow you just don’t belong

And no one understands you

Toujours via des interviews de femmes incroyables, des retours d’expérience et des articles sur des problématiques qui nous concernent, nous amorcerons, si Dieu le veut, un changement. N’oublions pas que nous ne sommes jamais seules à traverser ses épreuves, que comprendre le sens et s’informer c’est faire progresser notre cause. Pis comme disait Coluche “Pour changer le monde, il faut changer les gens et pour changer les gens, il faut les aimer”.

Prenez soin de vous xx

The boss